skyline-hong-kong

Le Café du FLE à Hong Kong : rencontre avec le directeur de l’Alliance française

Le voyage du Café du FLE continue !
Atterissage dans la fascinante ville de Hong Kong !

Rencontre avec le directeur de l’Alliance française, Gérald Candelle !

L’Alliance française de Hong Kong :

Une des plus grandes Alliances françaises d’Asie.
2 sites : Wan Chai et Jordan
6 700 élèves !

Gérald Candelle : Un parcours entre l’Amérique latine, Paris et Hong Kong :
Maîtrise de LEA
Coopération à Jakarta. Direction du personnel.
Direction de l’Alliance française de Bogota.
Direction de l’Alliance française de Mexico.

Recrutement des directeurs au sein de la Fondation Alliance française + coordination de la Zone Asie – Océanie – Etats-Unis
Master 2 Ressources Humaines au CNAM
« Je suis très content de ce master qui après 6 ans d’expatriation, m’a permis de prendre du recul, rencontrer d’autres personnes venues approfondir leurs connaissances et formaliser la pratique du terrain »
Direction de l’Alliance française de Hong Kong

Les spécificités de Hong Kong

En Chine continentale, on assiste à une vague d’inscription afin de pouvoir partir étudier en France ou au Quebec. Les étudiants viennent dans une optique de travail intensif et de certification. Il faut un visa pour partir. Lorsque l’on est hongkongais, en revanche on peut aller en France sans visa.

L’apprentissage et les motivations ici à Hong Kong sont différentes. Les gens viennent étudier, ils peuvent arrêter et un jour ils reviennent ! Il y a un lien différent, une goût pour la langue française et la culture française.

« La contrainte c’est l’espace ! »

En Chine continentale, beaucoup d’Alliances sont installées dans les universités ce qui donne de grands espaces pour enseigner. A Hong Kong, les salles sont petites et les appartements sont petits mais les gens sont habitués !

Le statut associatif et l’intégration avec la société hongkongaise

« Nous avons un véritable statut d’association de droit local et nous travaillons avec un conseil d’administration.
Actuellement, des personnes travaillant dans le luxe, la justice, le cinéma, la banque se réunissent tous les 2 mois et nous leur présentons nos projets pédgaogiques et culturels. L’Alliance française a une longue histoire ici et est très ancrée dans la culture et la société hongkongaise. »

L’essor des jeunes apprenants

On sent que le DELF PRIM a beaucoup d’avenir. Les enfants et les ados sont nombreux à venir suivre des cours de français.

Innover aussi par le temps de pause, un cours en dilettante

« La culture asiatique est faite d’une grande exigence envers soi-même. Les gens se donnent beaucoup d’objectifs et en donnent beaucoup à leurs enfants qui ont de nombreuses activités dans la semaine. La liste des modules, le cadre européen, cela peut-être impressionnant. Il ne faut pas que l’enseignement du français devienne une souffrance. Quitte à allonger un peu le temps d’apprentissage, parfois « une leçon en dilettante » peut permettre de prolonger le plaisir d’apprendre. La bonne ambiance, c’est important dans un processus d’apprentissage. »

S’appuyer sur le référentiel qualité

« Dans une Alliance française, il faut mobiliser le personnel pour lancer des évolutions. Le référentiel qualité FLE permet d’engager des changements en évitant la subjectivité, de motiver en donnant du sens et des axes de travail de manière efficace. La conduite du changement est facilitée car toute l’équipe comprend que les évolutions ne sont pas une lubie de directeur mais une évolution utile pour le centre et son fonctionnement, objectivement. »

« Systématiser le culturel »

« Faire venir nos étudiants aux événements culturels, c’est un objectif fort. Nous organisons de nombreux événements, conférences à la médiathèque de Jordan. »

Le métier de directeur d’Alliance française

« C’est un très beau métier, il y a tellement de choses à faire. On traite avec des gens de tous les niveaux, de toutes les professions. Et la matière est noble : le culturel, la langue, les échanges. »

« Ce métier a changé. Il y a des didacticiens qui coordonnent des centres mais on voit que les profils généralistes ont toute leur place aux postes de direction. La connaissance du FLE, l’approche actionnelle, les compétences de didactique, il est bien sûr essentiel qu’on les retrouve dans les salles de cours. En ce qui concerne le travail des directeurs, on fait appel au quotidien à d’autres compétences : organisation, ressources humaines, communication… »

La formation

« Les formateurs, les médiathécaires, tout le monde doit bénéficier de formation. Les directeurs changent de postes, il est essentiel de permettre l’accès à la formation des personnes qui vont rester et qui sont le fil conducteur d’une Alliance.

Conseils !

« Il ne faut pas hésiter à faire de la veille. Ce n’est pas du temps perdu. Que l’on soit enseignant ou dans le personnel de direction, la veille est toujours une source d’enrichissement, chacun dans son domaine d’action. »

Découvrez la galerie photos de l’Alliance française de Hong Kong réalisée à l’occasion de cet entretien

Restez en contact avec nous

Soyez notifiés de l'activité du Café du FLE lors:

 

- D'évènements

- D'articles publiés

- De nouveautés liées au FLE

 

  • Des articles sélectionnés
  • Gestion de centre et pédagogie
  • Bonne humeur !

Recevez gratuitement la lettre du FLE