business-plan-affaires-enseignant-professeur-fle-indépendant

Créer son business plan quand on est professeur de FLE indépendant + un exemple à recevoir par email

Pour se lancer, il est important de se donner une stratégie et des objectifs. On prépare alors un business plan (un plan d’affaires, en français).

Il vous faut une feuille, un stylo et une bonne tasse de café bien sûr 🙂

Qu’est ce qu’un professeur indépendant ?

Pour commencer, voici ce qu’on entend par “professeur indépendant”.

C’est un professionnel qui travaille “en direct” avec ses élèves.

Notre définition entrepreneuriale du professeur indépendant

Si un centre de formation vous “confie des heures” et que votre rémunération ne varie pas en fonction du nombre d’élèves dans la salle, alors vous êtes plus dans une situation de “sous-traitance” que d’entrepreneuriat.

Et dans cet article, nous allons vraiment parler d’entrepreneuriat 🙂 , c’est à dire de travailler directement avec ses élèves, sans intermédiaire.

Un peu d’introspection, partir de soi

Il est préférable de partir de soi pour réussir son business plan.

Les chances de réussite augmentent si votre activité de professeur indépendant vous ressemble et vous plaît. Quelques moments d’introspection valent la peine !

On parle d’alignement enseignant-offredecours-élèves.

Comme votre activité vous plaît, alors elle est durable. Vos élèves sentent que vous aimez votre métier et apprécient vos cours.

Définir les élèves avec lesquels vous préférez travailler

Dans un monde parfait, avec quel type d’élèves avez-vous envie de travailler ?

Autorisez-vous à être le plus précis possible dans la description du public idéal.

N’ayez pas peur d’exclure certaines catégories d’élèves (certaines tranches d’âges, certains niveaux) ou bien certaines situations. Sachez-le, on se définit aussi par ce que l’on ne souhaite pas faire.

Plus vous affinerez votre objectif de public cible, plus votre travail de communication pour recruter vos élèves sera rendu facile. Vous êtes en train de gagner du temps pour la suite.

Public précis = travail de marketing et communication plus facile et plus efficace

Votre spécialité

Votre expérience est votre alliée

Vous avez peut-être quelquechose dans votre parcours que tout le monde n’a pas. Vous avez été juriste ? Vous avez travaillé longtemps avec des Japonais ? Vous avez cinq ans d’expérience avec les adolescents ?

Si vous avez commencé le chemin, appuyez-vous sur votre légitimité. Ce sera plus facile de trouver des élèves.

Votre intuition est aussi votre alliée

Si vous n’avez pas encore d’expérience ciblée ou de spécialité, commencez par écouter votre envie et votre intuition.

Vous souhaitez peut-être vous spécialiser dans le français des affaires, le français pour les enfants, la préparation au DALF, le français du tourisme ? Après ce questionnement, renseignez-vous : achetez et lisez des livres sur le sujet. Après 50 h de lectures et de travail ciblés, vous voilà déjà plus expert que 90 % des autres enseignants “généralistes” de français.

50h. Faites le compte, ça passe vite : et oui, en deux semaines, la légitimité se met déjà en place.

Définir les modalités de vos cours

Privilégier la stratégie des petits groupes

Le but est de vivre de votre travail.

Afin d’être rémunéré avec un bon taux horaire quand vous enseignez, la bonne stratégie est celle des mini-groupes.

Partez du principe que pour rester en bonne santé, en pleine forme, il vaut mieux enseigner peu d’heures. Disons 12 heures par semaines en mini-groupes (+ le temps de préparation). Cela représente 3 heures par jour, si vous enseignez du lundi au jeudi par exemple.

En effet, à la différence des professeurs salariés, vous aurez aussi besoin de temps à consacrer à la gestion, au marketing et à la communication. Je vous conseille de prévoir sept heures de travail par semaine à ce sujet, soit l’équivalent d’une journée complète, par exemple le vendredi.

Ces sept heures non-enseignées, vous ne pourrez pas les facturer à vos élèves. D’où l’importance de viser un taux horaire total élevé quand vous enseignez mais sans pénaliser le porte-monnaie de vos élèves, d’où la stratégie des groupes.

Seulement à titre d’exception, quelques cours particuliers

Avantage d’un cours particulier : il permet de comprendre en profondeur les motivations et les progrès d’un apprenant. Un à la fois. C’est un moment intéressant pour vous car vous cernez de mieux en mieux les avancées de quelqu’un qui apprend le français. Bien sûr, c’est aussi un moment de grande qualité pour votre élève car il bénéficie d’un professeur pour lui seul. Il va progresser plus vite, les conseils seront personnalisés, il pourra poser toutes les questions qu’il veut.

Inconvénient : en règle générale, un cours particulier, vous apportera moins de revenus qu’un cours de groupe. Et cet article vise à vous donner de la liberté financière, du temps libre aussi.

Je vous conseille donc de proposer des cours particulier à titre d’exception. Maximum : 5h par semaine de cours particuliers.

Proposer des cours à distance

Proposition, par exemple :

  • 80 % de cours à distance parce que vous gardez vos revenus si vous déménagez, si un confinement a lieu.
  • 20 % de cours en face à face, parce que ça fait plaisir, parce que c’est la vraie vie de se rencontrer, parce qu’on perçoit mieux les émotions et les réactions des élèves.

Pour ajouter de vraies relations humaines, si vous avez beaucoup de cours à distance, optez pour une vie professionnelle au sein d’une communauté de travailleurs indépendants qui eux sont “en présentiel”.

C’est à dire ?

Réservez un bureau dans un espace partagé (coworking space). On y partage les déjeuner, des pauses cafés intéressantes, des rires, des moments de cuisine, des conseils, de réels moments de vie !

Et si les travailleurs indépendants étaient en fait particulièrement solidaires ? 🙂

Préparer un prévisionnel financier simple

Prendre en compte un montant de dépenses fixes mensuelles qui vont vous faire gagner du temps et de la qualité de travail

Un conseil : ne pas toujours rechercher le gratuit.

Parfois, il vaut mieux investir pour ne pas perdre trop de temps : un système payant pour héberger un site web, un budget publicitaire chaque mois sur facebook + instagram, des journées pour travailler efficacement dans un bon espace de coworking.

Si dépenser 500 euros par mois est envisageable, alors il faut le faire. Si c’est 200 euros, alors ainsi soit-il. En tous cas, il vaut mieux consacrer tout de suite un budget de base plutôt que de laisser filer les années pour décoller trop lentement “en mode gratuit”. Ce qui est rare finalement, c’est le temps. Votre motivation d’entrepreneur dépend aussi des résultats obtenus lors des premiers mois.

Accepter de prévoir des dépenses permet de gagner du temps.

Etablir des tarifs simples après avoir observé les prix de marché

Passez une petite heure sur les moteurs de recherche.

Observez la concurrence soit dans la zone géographique que vous visez, soit en fonction du français de spécialité que vous proposez et alignez-vous sur les tarifs de la tranche haute. Ponctuellement, vous aurez la possibilité de proposer des remises de temps en temps.

Mais gardez à l’esprit que votre objectif est de proposer des cours de qualité et de vivre à la hauteur de ces cours de qualité.

Si votre stratégie est celle des cours “low-cost”, malheureusement vous serez contraint de toujours augmenter votre volume d’heures de travail. Les cours “bradés” ne sont pas une bonne idée pour la reconnaissance du métier en général. Et du point de vue de la vie personnelle, effectuer toujours plus d’heures ne vous permettra pas de rester en bonne santé.

En résumé, soyez bien rémunéré pour votre travail et réservez du temps libre pour votre vie personnelle, pour vous.

Vos élèves retiendront que leur professeur est en pleine forme et ils en seront ravis.

Organiser sa semaine idéale

Exemple :

  • 3h enseignées par jour, du lundi au jeudi (durée d’un cours : 1h30)
  • Cours de groupe uniquement
  • le vendredi est consacrée à la gestion, à programmer des messages sur les réseaux sociaux, à préparer une newsletter, à préparer une vidéo sur youtube

Calculer les recettes visées

Business plan 1 :

  • 15 euros HT par séance de 1h30 par participant
  • 12 heures enseignées par semaine (8 séances de cours)
  • Nombre de participants par groupe : 6 personnes
  • Recettes hebdomadaires : 720 euros HT
  • Recettes par mois : 3240 euros HT

Business plan 2 :

  • 15 euros HT par séance de 1h30 par participant
  • 18 heures enseignées par semaine (12 séances de cours)
  • Nombre de participants par groupe : 6 personnes
  • Recettes hebdomadaires : 1080 euros HT
  • Recettes par mois : 4860 euros HT

Calculer le salaire net et vérifier qu’il vous convient

Vous retrouverez le calcul du salaire net dans l’exemple à recevoir par email (il tient compte de toutes les dépenses liées à l’activité, des cotisations sociales et des taxes).

Vous retrouverez une simulation en tant qu’auto-entrepreneur et une simulation avec le portage salarial.

Rien de plus parlant qu’un exemple !

Recevez par email :

  • Une vidéo de conseils pour bâtir votre business plan
  • Deux prévisionnels financiers pour vous inspirer
  • Un modèle que vous pourrez compléter (dépenses et revenus mensuels) et adapter avec vos chiffres

Recevoir l’exemple de business plan de professeur indépendant de FLE

Restez en contact avec nous

Soyez notifiés de l'activité du Café du FLE lors:

 

- D'évènements

- D'articles publiés

- De nouveautés liées au FLE