FLE et numérique. Le témoignage des éditeurs

Colloque international des Alliances françaises.
Une super conférence avec Ivan Kabacoff et ses questions droit au but.

L’offre numérique en FLE : innovations et tendances
Animation : Ivan KABACOFF (TV5Monde)

– Sylvie BIGOT (PUG)
– Fabienne BOULOGNE (Éditions Didier FLE)
– Katia COPPOLA (Éditions Maisons des Langues)
– François DUPUIS (Hachette FLE)
– Évelyne MAZALLON (CLE International)

le numérique dans les centres fle

Katia Coppola
« le numérique permet de personnaliser l’apprentissage »
« l’aspect ludique est motivant sur des aspect lexicaux, grammaticaux »
« le numérique facilite la communication en entre l’enseignant et l’élève »

Fabienne Boulogne
« Est-ce qu’on apprend mieux sur papier ? On sait en tout que même les digital natives ont un rapport très fort au papier. Une école de commerce a chercher à mettre en place un serious games, et on ne s’y attendait pas le premier frein est venu des apprenants »

Evelyne Mazallon
« Les outils numériques sont une aide »
« Le numérique, c’est l’apprentissage collaboratif. Sorti de la classe, l’élève continue son apprentissage »
« le numérique développe la créativité. Il y a beaucoup d’initiatives qui viennent des étudiants »

Fabienne Boulogne
« le manuel papier est arrivé en france en 1815, mais avant on y arrivait très bien et ensuite les enseignants se sont adaptés. C’est la même chose avec le numérique »
« la formation c’est souvent : une semaine, quinze jours pour maîtriser le TBI. Le projet pédagogique de l’établissement compte. »
« Il n’y a pas toujours une culture de mutualisation »
« Une heure d’atelier hebdomadaire dans la salle des profs peut transformer un centre FLE. C’est une forme d’accompagnement au changement »

François Dupuis
« Si les enseignants veulent intégrer le numérique, il faudra qu’ils partagent »
« J’entends : on court, on a pas le temps. Mais le numérique a une valeur ajoutée, stopper les photocopies et faire en sorte que vos étudiants accèdent à une forme d’autonomie. Et donc dégager du temps pour l’enseignant qui court »

Fabienne Boulogne
« Pour l’instant, les enseignants n’utilisent que les fonctions les plus basiques des TBI »

François Dupuis
« Le numérique, à mon avis, ce n’est pas gratuit »

Katia Coppola
« Le numérique permet à un centre FLE de se démarquer de la concurrence »

Evelyne Mazallon
« Un apprenant est un consommateur a des attentes de qualité »
« Pour attirer, il faut avoir des arguments »

Sylvie Bigot
« Les éditeurs se cherchent »

Fabienne Boulogne
« Créer les contenus, pour un enseignant, oui cela prend beaucoup de temps »
« Editer c’est un métier »

Katia Coppola
« Notre expertise, c’est la sélection d’informations à partir d’un projet d’établissement »
« Chercher un document, c’est facile. Didactiser un document, c’est moins facile »
« le rôle de l’éditeur numérique est proche du rôle du rôle de l’éditeur papier »

François Dupuis
« Les enseignants dans les Alliances n’ont pas toujours le temps de préparer leur cours »
« Ils n’ont pas forcément le temps d’aller à une réunion, car ils donnent un cours à côté pour gagner leur vie »
« C’est pour cela que nous proposons des manuels »
« Il faut qu’un directeur pédagogique se demande : concernant le numérique, où ai-je envie de fixer la barre ? »

Restez en contact avec nous

Soyez notifiés de l'activité du Café du FLE lors:

 

- D'évènements

- D'articles publiés

- De nouveautés liées au FLE

 

  • Des articles sélectionnés
  • Gestion de centre et pédagogie
  • Bonne humeur !

Recevez gratuitement la lettre du FLE