francisation entreprise

Franciser les entreprises : un métier à découvrir

En route pour le Québec ! Dans cet entretien, nous nous intéressons à la francisation des entreprises.

Après un master en didactique du français à l’Université de Perpignan, Anaïs Laurent a choisi un métier qui combine la langue française et le monde professionnel.

La francisation permet de valoriser la maîtrise de la langue française, de favoriser l’intégration des salariés et permettre le fonctionnement efficace des entreprises.

Bonjour Anaïs, qu’est ce que la francisation des entreprises ? En quoi cela consiste ?

Bonjour Corentin, merci pour l’invitation. 

Franciser une entreprise c’est lui permettre de se valoriser, de maximiser son potentiel mais aussi de répondre à des critères stricts d’utilisation du français comme exigé au Québec. En tant que professionnelle, il s’agit de diagnostiquer les besoins en la matière puis mettre en place un processus global d’accompagnement au changement impliquant l’entreprise en tant qu’écosystème pour qu’elle utilise le français au quotidien tant à l’interne qu’à l’externe. Il ne s’agit pas d’être anti-anglais mais bien de remettre la langue française au centre des affaires: pourquoi toujours créer des produits, des marques ou des processus en anglais? La langue français a beaucoup à offrir tant pour l’image de marque qu’elle véhicule que pour sa capacité à communiquer des concepts de manière innovante, moderne et précise. La composante d’intégration des ressources humaines, de rétention des talents et de francisation des employés est bien sûr au coeur de ce travail. 

Donc, pour être brève, je dirais qu’on peut franciser un environnement de travail, des non-francophones mais aussi aider les francophones à utiliser leur langue maternelle pour travailler et s’épanouir. 

Pourquoi vous intéressez-vous à ce sujet ?

Je m’intéresse à la francisation professionnelle car j’ai constaté un besoin de ce type d’accompagnement tant au niveau des employés que de leurs entreprises. En fait, je suis arrivée à Montréal il y a 3 ans  j’ai commencé à enseigner le français en entreprise. Assez vite je me suis rendu compte que, même si je faisais du bon travail individuellement avec mes apprenants pendant nos cours, j’avais l’impression de travailler dans une bulle. Non seulement j’ignorais la réalité professionnelle de mes apprenants mais j’ai aussi constaté qu’à l’extérieur de la salle de classe, ils évoluaient professionnellement dans un écosystème quasi-exclusivement anglophone ou qui s’angliciser à leur contact. Malgré leurs efforts, leur environnement n’était donc pas toujours adapté pour apprendre la langue en immersion. Et puis, je remarque depuis quelques années que dans le monde francophone, dès que l’on souhaite innover, avoir l’air moderne ou parler affaires.. et bien nous intégrons de l’anglais à nos conversations. Et cela va croissant! 

En parallèle, de manière plus locale, la question de la baisse de l’utilisation de la langue française à Montréal a régulièrement fait la une des journaux les derniers temps et le gouvernement du Québec souhaite légiférer prochainement en imposant de nouvelles obligations aux entreprises en matière d’utilisation du français. Face à tout cela, j’ai pensé que ce dont ont besoin les entreprises mais aussi les individus en leur sein, c’est qu’une professionnelle de la transmission du français les accompagne pas seulement pour parler de règles et de grammaire mais pour agir comme une coach, une aide au changement. 

Quels sont les avantages pour une entreprise ?

Bon et bien tout d’abord, au Québec, il y a un cadre législatif strict à respecter en la matière. Mais mon but c’est justement de prendre cette obligation comme une opportunité. La langue française a beaucoup à apporter: elle est belle, précise et bénéficie d’une image de marque largement positive dans le monde entier. As-tu déjà remarqué que nombreux sont les peuples à glisser un mot de français dans leur conversation pour paraître élégant ou parce que cela sonne bien? Utiliser le français à bon escient cela peut permettre de se démarquer sur le marché, d’avoir un avantage concurrentiel, un impact, une marque distinctive… et pas juste dans la Francophonie. Tout le monde parle anglais, mais beaucoup moins de gens maitrisent le français, il a donc une valeur ajoutée. Et puis, à l’intérieur de son entreprise, cela permet bien sûr aux francophones de travailler dans leur langue maternelle , et aux non-natifs de s’intégrer dans la langue, accompagnés par leur environnement. 

Quelles actions mettre en place quand on est une entreprise qui souhaite se franciser ?

Tout d’abord, il faut poser l’intention et pourquoi pas désigner à l’interne une personne chargée de ce projet. Ensuite, il faut s’auto-évaluer en se posant les bonnes questions par exemple : 

  • Nos documentations commerciales (site, brochures, médias sociaux) sont-elles principalement en français ? 
  • Nos produits, marques, processus, publicités sont-ils créés en français? 
  • Propose-t-on aux non-francophones d’apprendre et s’intégrer en français dans l’entreprise? 
  • A l’interne communique-t-on principalement en français? 
  • Quels sont nos objectifs en matière de français? Etc. 

Une fois le constat fait, vient l’heure de la mise en place d’un plan d’action pour répondre aux objectifs, impulser un changement dans la communication, la création de produits, se former… Un professionnel de la langue française sera à mon sens, sûrement à impliquer dans ce processus que ce soit un traducteur, un spécialiste du marketing en français, un encore un ou des enseignants de langue. Mon objectif avec Franco Feels c’est d’accompagner les entreprises tout au long de ce cycle : de l’évaluation, à la mise en oeuvre tout en assurant une bonne coordination et des conseils pour respecter la loi québécoise. 

Comment faire pour vous contacter et en savoir plus sur  Franco Feels ?

On peut me contacter à anais@francofeels.com ou encore visiter mon site www.francofeels.com

Je suis installée à Montréal donc je risque de répondre avec un peu de décalage si l’on m’écrit depuis l’Europe. 

Restez en contact avec nous

Soyez notifiés de l'activité du Café du FLE lors:

 

- D'évènements

- D'articles publiés

- De nouveautés liées au FLE