La formation linguistique des migrants – Café pédagogique

Pour celles et ceux qui se trouvent loin de Paris, voici la prise de note lors du café pédagogique (par Clé Formation) sur la formation linguistique des migrants.

français-langue-dintegration-cafe-pedagogique

Depuis le 1 er janvier 2013, il y a un niveau de langue exigé pour la naturalisation.

« Le FLI ne concerne que les adultes, les enfant sont pris en charge par l’éducation nationale ».

« Il faut un niveau B1 oral. »

« Ce n’est plus un fonctionnaire de la préfecture qui décide du niveau linguistique. C’est la fin de la naturalisation à la tête du client ».

« Il y a eu une polémique, le mot de flicage était employé mais le texte de loi est là et en tant qu’enseignant il faut maintenant s’emparer de la pédagogie, de la démarche  »

« Si on donne la naturalisation, il faut s’assurer que les migrants sont  en mesure de vivre leur vie de citoyen ».

« Le DILF favorise le renouvellement du titre de séjour »

« Il n’y a pas de niveau FLI, il y a une démarche pédagogique FLI »

« Il faut que les parents puissent gérer le cahier de texte des enfants. Il ne faut pas que les enfants aient leur parent en charge »

« Le DILF s’adresse à des personnes alphabétisées »

« Notre système scolaire n’est pas mieux mais il est comme ça »

« Les parents doivent savoir que le travail des enfants se fait aussi à la maison »

« Parfois, les apprenants décrochent durant le cours. Elles pensent à autre chose. Il y a des personnes traumatisées, elles peuvent avoir perdu des proches sous les bombes »

« Le formateur doit toujours penser à sa bienveillance »

« La bienveillance c’est aussi la disponibilité. Je t’aide pour te rendre autonome »

« Apprendre, c’est avoir du courage. C’est reconnaître, à l’âge adulte,  de ne pas encore avoir les connaissances nécessaires à la situation présente. »

« Pour le DILF, il faut donner des méthodes pour passer l’examen : passer une question, situer la marge,  tourner la page, certaines choses évidentes ici ne le sont pas forcément. »

« Les apprenants vont peu à peu gagner en efficacité dans le cadre d’un examen. »

  • schneider

    bonjour, tous les francophones ne résident pas en france bien sûr ; or le ciep ne permet pas le passage du dilf ailleurs que dans l’hexagone ; dommage, car il serait tout à fait adapté à la suisse romande qui accueille une diaspora importante d’albanais, kosovars…

    meilleurs messages, s.

  • Aaron MUTANDA

    Bonjour, les francophones sont disséminés partout dans le monde mais que dois-je faire moi qui suis au Congo R D ? Merci

  • Laure Patuano

    Voici le lien de la vidéo de la table-ronde : https://www.youtube.com/watch?v=oPu6mMyRz2Q&feature=youtu.be

Restez en contact avec nous

Soyez notifiés de l'activité du Café du FLE lors:

 

- D'évènements

- D'articles publiés

- De nouveautés liées au FLE

 

  • Des articles sélectionnés
  • Gestion de centre et pédagogie
  • Bonne humeur !

Recevez gratuitement la lettre du FLE