devenir-formateur-independant-fle

Témoignage. Devenir enseignant indépendant de FLE

Enseigner FLE : Devenir formateur indépendant
Salon Expolangues : Carole Hus lève la main au terme d’une conférence et pose une question évoquant son statut : « auto-entrepreneur ». Les autres personnes sont étonnées. « Auto-entrepreneur » ??

Les enseignants indépendants se passent de la « sécurité » du CDI, d’un salaire fixe et des congés payés. Ils bénéficient en revanche de la liberté géographique, d’une meilleure rémunération ainsi que d’un emploi du temps qu’ils organisent eux-même.

 

enseigner fle

Bonjour Carole, pourrais-tu nous parler de ton parcours ?

Mon parcours est assez atypique comme celui de beaucoup de profs de FLE et avant d’entamer une réelle carrière dans ce domaine, j’ai eu des expériences professionnelles diverses dans le secteur du commerce, du tourisme et de l’art. Ce qui m’a réellement motivée à poursuivre dans le FLE est mon expérience de deux ans comme lectrice de français à l’université de Cork en Irlande. Le contact avec les étudiants ainsi que mon intérêt grandissant pour l’enseignement de la langue et de la culture françaises ont été les facteurs qui m’ont encouragée à suivre cette voie. C’est ainsi qu’après des études d’anglais qui se sont terminées par une préparation à l’agrégation non achevée, j’ai décidé de suivre quelques années plus tard des cours par correspondance avec le CNED afin d’obtenir un Master 1 de FLE délivré par l’université de Grenoble. Le Master en poche, je suis partie au Mexique avec mon compagnon et ma fille à l’Alliance Française de Hermosillo et puis nous avons continué nos pérégrinations en passant par la France, l’Irlande et l’Espagne.En 2008 nous avons décidé de rentrer en France afin que tout le monde puisse assouvir ses envies et nous nous sommes décidés à nous installer à Montpellier pour des raisons géographiques mais aussi stratégiques, Montpellier étant une ville où les écoles de langues françaises sont florissantes.

Quel a été le déclic pour devenir auto-entrepreneur ?

Montpellier est une ville touristique où bon nombre d’étrangers affluent l’été notamment pour effectuer un séjour linguistique qui varie en moyenne de deux semaines à un mois. Trouver un poste de mai à septembre est par conséquent très facile. Cependant la vie d’un prof de FLE à Montpellier est rythmée par une période frénétique suivie d’une période de calme plat qui se résume en une alternance de CDD et d’allocations Assedic. Obtenir un CDI n’a jamais été un objectif pour moi car je suis trop attachée à mon indépendance. C’est pourquoi lorsque le statut d’auto-entrepreneur a été créé, j’ai tout de suite su que c’était une bonne opportunité car cela me permet aujourd’hui d’être à la fois autonome et de multiplier les chances de travailler toute l’année en diversifiant et en fidélisant la clientèle.

Pourrais-tu nous expliquer les démarches à effectuer et le suivi administratif que cela implique au quotidien ?

Les démarches pour devenir auto-entrepreneur sont très simples. Il suffit de se connecter au site officiel de l’auto-entrepreneur et de s’inscrire. Étant de nature prudente, j’ai glané des renseignements auprès de plusieurs organismes avant de me lancer. A Montpellier se trouve à la Maison des Professions Libérales un organisme, l’ORIFF-PL. Il propose, outre des formations, une demi-journée d’information à toute personne qui souhaite devenir auto-entrepreneur en profession libérale.Le seul élément qui m’a demandé réflexion était le choix ou non de l’impôt libératoire sur le revenu. Tout dépend de votre statut fiscal et il est nécessaire de bien se renseigner pour savoir si cela vaut le coup ou non de le choisir.Il ne faut pas hésiter à frapper à plusieurs portes et regrouper les informations pour s’assurer que tout soit clair. Il y a tant de commentaires sur Internet à ce sujet que l’on peut vite paniquer. Bien sûr il faut rester au fait des derniers amendements qui apparaissent régulièrement depuis 2009.En ce qui concerne le suivi administratif, c’est très simple. Il suffit de facturer l’école ou le particulier et déclarer le chiffre d’affaire tous les mois ou les trimestres sur Internet sur le portail des auto-entrepreneurs.

Quelles sont les qualités nécessaires pour devenir prof “à son compte” ?

Être indépendant demande une bonne organisation car vous devez être capable de gérer plusieurs contrats à la fois. Il ne faut pas compter son temps tout en sachant dire non quand la proposition n’est pas rentable. Ainsi, je n’accepte pas de missions qui se trouvent en dehors de Montpellier car je préfère passer mon temps ailleurs. Aussi tout ce qui est hors de portée à vélo je refuse.Une autre qualité indispensable est la communication. Pas celle qui touche la publicité au sens où on l’entend aujourd’hui mais plutôt celle où petit à petit vous allez construire un réseau de personnes qui sauront reconnaître vos qualités de prof. Ils seront vos ambassadeurs dans la ville où vous travaillez et même à l’étranger. C’est ce temps là qu’il ne faut pas négliger car c’est ce qui vous permettra à terme d’avoir une clientèle assez large et de définir ce qui vous convient le mieux. Enfin il est nécessaire de s’investir dans son métier et de suivre l’actualité du FLE. Et pour terminer de faire preuve d’innovation.

Quels sont les avantages et les inconvénients que tu as pu observer avec le temps?

Les avantages sont la liberté de choisir pour qui on va travailler, de gérer son temps comme on l’entend. Mais aussi d’avoir toujours des tonnes de projets en tête, de les réaliser et de gagner plus d’argent. Quant aux inconvénients, je n’en vois pas beaucoup. Certains de mes amis auto-entrepreneurs se retrouvent parfois devant des choix cornéliens. Car plusieurs missions peuvent se présenter au même moment et il faut pouvoir choisir entre ces différentes options. L’annulation de cours est aussi importante car on doit pouvoir reporter les cours ou bien perdre de l’argent.

Y a-t-il un bon moment dans sa carrière pour travailler sous ce régime ? Penses-tu que l’on verra un jour des diplômés travailler en tant que prof indépendant dès la sortie des études ?

Je pense qu’une bonne expérience du monde du FLE est un avantage pour se lancer comme indépendant. Bien qu’aujourd’hui de plus en plus d’écoles fassent appel à des jeunes connaissant les innovations technologiques. A mon avis un jeune diplômé en FLE doit tout d’abord faire ses classes à l’étranger. Car je ne vois pas l’intérêt de préparer ce diplôme si ce n’est pour voyager et découvrir de nouvelles cultures. Il m’a fallu 14 ans avant de rentrer en France et je suis sûre de repartir un jour.

Quels sont tes projets à présent ?

Je vais continuer de donner des cours dans les écoles  et des cours particuliers au moins pour cette année. Je vais poursuivre mon projet à long , je travaille à la création d’un site en anglais concernant le DALF C1. Celui-ci sera ma vitrine dans laquelle je proposerai aux étudiants une préparation à l’examen en ligne et à Montpellier.

Pour en savoir plus

Article sur le portage salarial et la micro-entreprise

  • Santini

    Oh là là, attention, modérons ces propos qui font l’apologie du statut d’auto entrepreneur trop souvent utilisé à mauvais escient par des organismes de FLE labellisés en France qui choisissent ce statut pour gérer leur recrutement (obligation d’avoir ce statut ou rien) et faire donc de faire de substantielles économies en ne créant pas de postes, en n’ayant à payer ni retraite, ni congés maladies, ni allocations chômage.

    Il est particulièrement navrant de constater qu’un certain nombre de ces organismes ne fonctionnent d’ailleurs qu’avec des auto entrepreneurs qui occupent les mêmes responsabilités qu’un temps plein mais avec les avantages sociaux en moins !!!

    Alors si ce statut qui, rappelons-le, ne plaît ni aux banques, ni aux propriétaires, ni aux assurances pour garantir la solvabilité demandée, convient à Carole qui a sans doute un mari pour assurer les arrières, tant mieux !!! Mais ne généralisons surtout pas car il ne faudrait pas que le FLE rime avec autoentreprenariat. Cela ne va pas du tout dans le bon sens qui voudrait une meilleure reconnaissance de notre profession !!

  • alexis

    Cher Santini,

    je ne sais si vous recevez ce message, mais serait-il possible d’échanger quelques vues en mail privé?

    cordialement,

    Alexis

  • Marie

    Je suis tout à fait d’accord avec Carole. Moi aussi je suis prof de français FLE pour mon compte en Italie depuis 5 ans et je ne me suis jamais sentie aussi bien (J’ai 57 ans) C’est une profession stimulante et la différence fondamentale entre les enseignants traditionnels et nous, c’est que nous, on peut « choisir » nos étudiants. On peut accepter de tenir un cours ou pas. Résultat: pas de public démotivé ou désintéressé qui pourrait vous décourager mais un public attentif et exigeant toujours reconnaissant et plein de bonne volonté.
    Personnellement j’enseigne surtout dans des entreprises où je prépare des cours personnalisés en fonction du but à atteindre par les participants. C’est beaucoup de travail mais c’est également beaucoup de satisfaction. On doit pratiquement faire des cours « sur mesure » chaque fois mais c’est tellement intéressant ! On apprend nous-memes des tas de choses. On a vraiment la sensation de servir à quelquechose, ce qui ne m’arrivait plus depuis des années (expérience de plus de 10 ans dans un service export)
    Pouvoir travailler en transmettant la langue et la culture françaises ce n’est que du bonheur!
    Le seul bémol c’est qu’on ne peut pas prévoir à l’avance les revenus que l’on aura.
    Marie

    • Fifo

      Oui, mais je pense hélas qu’on n’est plus à l’époque où l’on peut choisir les étudiants, autrement dit le travail, bien heureux si l’on en a. Pour ma part, je préfère de loin le contrat traditionnel que fait l’employeur et qui s’engage à contribuer pour les congés, l’assurance maladie et surtout…. la retraite. On verra dans 30 ans ce que seront devenus les auto-entrepreneurs, si cela existe encore, et quelle retraite ils auront. De plus ce n’est dans la majeure partie des cas pas un choix, mais l’employeur qui l’impose si le postulant veut travailler. Une belle régression sociale donc…….

  • Pingback: Grève : Notre fidèle compagne()

  • Jul

    Chers amis profs de FLE,
    Je suis affligé de lire de telles sottises. C’est véritablement scandaleux. Je me damande si ce témoignage est un faux, un cliché pris en exemple à des fins de propagande douteuse, ou un manque de respect de plus, envers les profs de FLE qui galèrent un peu plus chaque jour.
    Voila qu’aujourd’hui on fait de la pub pour inciter les gens à devenir prof de FLE indépendant !!!
    Mais rappelons une ou deux petite choses avant d’entendre sonner ce joli mot d' »INDEPENDANT » en révant à une fortune de self-made man(ou woman comme vous préférez), ou à de vastes prairies de libertés et de voyages.
    Le statut d’indépendant est un statut qui correspond normalement à des salaires élevés ( c’est à dire des avocats, des architectes, des consultants divers et variés) qui, soyez-en sûrs, ne gagnent pas 20 euros de l’heure. Vous me direz où est le problème ??? Il se situe dans les tarifs de la sécurité sociale et des cotisations retraites que paient les indépendants, qui sont très élevés puisque pensés pour des hauts salaires ( c’est le cas par exemple en Allemagne ou la sécurité sociale coûtera entre 250 et 300 euros par mois à un indépendant, et sa cotisation retraite sera à hauteur de 19,6 % de ses revenus !!! ). Le résultat de ceci ? une majorité de professeurs qui ne cotise pas pour sa retraite, ou qui n’a pas de sécurité sociale.
    Beaucoup de soit-disant indépendants, accumulent en réalité plusieurs contrats de quelques heures dans plusieurs écoles, plus quelques cours particuliers pour parvenir à boucler le mois. Ils sont parfois employés à temps plein par un seul organisme, mais sans en être salariés, c’est à dire que l’entreprise ne les considère pas comme faisant partie de l’institution…Ce qui revient à dire zéro droit syndical, car le premier protestataire est évidemment rayé des listes. L’obtention d’heures de travail étant sujette au bon vouloir de l’employeur, il peut vous éjecter, vous mettre au placard, vous réprimander exactement comme bon lui semble. Il est évidemment illusoire de penser qu’on peut se fabriquer son petit emploi du temps soi-même, car si le travailleur indépendant refuse les horaires qu’on lui impose il est tout simplement écarté.
    Si l’on ajoute à cela l’abscence de congés payés et de droits sociaux ( sauf si on les finance soit même à grands frais) On se rend compte qu’on est revenus à un niveau de droits sociaux pré- Front-Populaire. Indépendance rime souvent avec isolement, et isoler les salariés c’est le meilleur moyen de les faire fléchir face aux exigences des employeurs.
    Ce statut est un détournement. Il permet seulement aux entreprises et à l’état de faire des économies en payant les profs moins cher et en évitant de s’encombrer d’une masse salariale difficile à manoeuvrer. Ce statut convient seulement aux personnes qui ont déjà un contrat ailleurs, mais qui ont la posibilité de donner quelques heures de cours en plus de leur activité, aux étudiants qui bénéficient d’une bourse et de la sécu, ou aux personnes qui ont un conjoint qui travaille et qui gagne bien sa vie, et à qui quelques cours suffisent pour amener un complément financier au ménage.
    Mais si vous êtes professeur de FLE indépendant et que c’est votre activité principale, alors, seulement pour faire le test, allez voir un banquier pour lui demander un crédit, allez voir un propriétaire pour louer un appartement ou une maison et vous verrez leur réaction…
    Alors arrêtons de mentir sur le superbe statut de libre-entrepreneur qui n’est, selon moi, qu’une manoeuvre de plus, un bricolage juridique pour économiser de l’argent et précariser les profs de FLE, les priver d’un vrai statut, d’un vrai salaire et d’une possibilité de s’épanouir grâce à leur travail. Voila la vérité telle que je la vois, désolé si mon point de vue vous semble un peu violent ou pessimiste.
    Bon courage et longue vie au FLE.
    Jul

  • Marie-Christine

    Bonjour,

    Je viens de m’installer en tant qu’auto-entrepreneur. J’aurais besoins de conseils en ce qui concerne la facturation des heures de cours. Quelqu’un pourrait-il me dire quels sont en général les tarifs qui sont pratiqués pour les cours donnés à des groupes.

    Merci

    Marie

  • Sherry

    Et ben! Je viens de lire tous les commentaires, moi qui suis etudiante en FLE et qui reve de voyager et de vivre a l aise…. Si je n ai pas mis d accent circonflexe sur reve ce n est pas par manque de savoir en francais mais jai un ordinateur etranger………Je trouve vos commentaires si pessimistes si defaitistes, c est navrant! Je prefere relire Carole, qui me semble bien fraiche et relaxe…. Et puis pour transmettre le savoir de sa langue maternelle a l etranger il faut quand meme avoir un niveau de serotonine correct sinon on change de carriere?

  • Iki

    @Sherry l’étudiante naïve… Ahahah, repasse nous voir quand t’auras tiré quelques années dans le FLE (et pas quelques heures d’amusement par semaine, nan nan…quand t’en vivras pour de vrai et que tu raqueras tes sécu/chômage/impôts, sans bien sûr que ça soit ton ingénieur de mari qui les paye pour toi), ok ? On en reparlera…

  • Paul

    Iki, vous raillez quelqu’un que vous ne connaissez pas. Vous allez même faire des préjugés. Sur un ton un peu hautain et derrière votre anonymat. C’est un manque de respect total. Essayez de revenir dans une discussion constructive. Vous n’êtes pas obligée de faire partie des gens qui se mettent à leur compte, vous avez le droit de préférer votre situation actuelle de vacataire ou salariée. Carole apporte un point de vue, des exemples et des conseils.

  • dot poingt

    Bonjour à tous!
    En effet, il est nécessaire de nuancer tous ces propos et c’est bien dommage de constater que derrière l’anonymat d’internet les gens se laissent aller à toutes sortes de débordements et de manques de respect qu’ils ne se permettent pas, je l’espère dans la VRAIE vie… La qualité première d’un prof de fle est, je pense l’ouverture d’esprit…
    Notre génération, je pense doit savoir s’adapter au marché du travail actuel, qui n’a plus rien à voir avec celui d’hier! Je travaille dans le FLE depuis 7 ans, j’ai commencé très jeune et j’ai exploré à peu près tout: contrat de travail, vacations, CDD, CDI, salariée payée à l’heure (à 11 euros c’est cooooooooooool!) et même le bénévolat. Aujourd’hui, je travaille pour une association qui ne me voulait qu’en renfort et pour laquelle je me suis déclarée en « entreprise individuelle ». Ceci dit, à la fin de cette mission, je chercherai de nouveau un emploi de salariée! Dans notre société actuelle, rien n’est figé comme avant, et dans notre milieu encore plus, il faut savoir s’adapter! Personnellement j’y trouve mon compte: je passe beaucoup de temps à travailler à la maison sur mon module, à faire ma prep quand et comme je l’entends.C’est une liberté partagée: on est sur un pied d’égalité! j’ai d’autres clients qui viennent mettre du beurre dans les épinards (un organisme travaillant pour les collectivités territoriales me paie 50 euros de l’heure par exemple pour des projets très intéressants et ponctuels). Je suis passionnée par mon métier et je m’éclate!
    Petite précision: je ne travaille pas et ne travaillerai jamais dans des centres de formations hors de prix pour étudiants richissimes: je travaille dans l’insertion sociale et professionnelle des populations migrantes dans notre pays, sur des dispositifs publics.
    Dernière petite précision: il ne faut surtout PAS opter pour le statut d’auto-entrepreneur mais pour l’EI, qui permet de cotiser pour sa sécu et sa retraite (contrairement à la dame de l’article) et donc n’être dépendante de PERSONNE.
    Il est vrai que cet article est bourré de cliché et ne reflète pas la réalité!
    J’aime beaucoup la discussion et je suis à votre entière disposition. Je pense personnellement que notre génération s’adapte très bien et très vite, est capable de se prendre en main et de gérer ses intérets tout en conservant ses convictions et en étant en adéquation avec son idée de l’éthique de notre métier!
    A bons entendeurs 😉

  • Vox

    Mais où êtes-vous allés chercher qu’un auto-entrepreneur n’avait pas droit à la Sécu et à la retraite ?
    Les cotisations à l’URSSAF incluent ces 2 droits fondamentaux aujourd’hui : Sécu dans tous les cas, et trimestre de retraite validés si on déclare un montant minimum de CA par trimestre/an.
    cf lien : http://www.auto-entrepreneur.fr/retraite.php

  • Iki

    @Paul : je parlais à Sherry, qui ne s’est pas gênée pour railler les commentaires de mes collègues, alors qu’elle avoue n’être qu’étudiante et donc ne pas avoir grande expérience. Avec SON commentaire hautain, elle nous juge « défaitistes et pessimistes », et administre le coup final en disant « c’est navrant ». Je lui conseille donc de travailler un peu dans le FLE avant de causer et d’arrêter de planer en « rêvant de voyager et de vivre à l’aise ».
    Donc merci à vous, Paul, de lire mes commentaires avant de les critiquer.

  • Maeva

    Bonjour a tous.

    Je suis moi aussi prof de FLE independente en Angleterre depuis 1 an et j’en suis vraiment contente. Les avantages sont vraiment la comme la liberte et l’independence mais aussi au niveau salaire: je touche beaucoup plus qu’a l’Alliance Francaise ou je travaillais avant. J’ai pu m’etablir un tres bon reseau pro et je songe maintenant a ouvrir ma propre ecole de FLE tellement ca marche bien. C’est un statut qui convient a certaines personnes, certainement pas a toutes mais a prendre en consideration selon l’endroit ou vous vivez.(excusez mon manque d’accent, j’ai moi aussi un ordinateur etranger).

    • LLCE

      Bonjour,

      Je sais que votre post date de plusieurs années mais je souhaiterais savoir si ce serait possible de vous poser quelque questions si cela vous interrese pouvais vous me contacter à zustme@hotmail.fr

    • Vivian Jacobi

      peu importe où vous êtes ..contart docteur il va faire tout ce que vous voulez pour vous je suis un témoignage vivant .. je suis si heureux aujourd’hui

  • Isabel

    bonjour Carole,
    c’est très intéressant ton initiative!!
    j’ai tombé par hasard pendant ma recherce d’information à propos du cours DAEFLE du CNED, c’est celui-ci ce que tu as eu? Je suis sur le point de me décider à le faire…Je suis déjà professeur d’espagnol et j’aimerais agrandir mes compétences. Merci en avance.
    Bonne continuation

  • Bert71

    Je suis dans la même situation que Carole. J’ai pu le faire au bout de six-sept années plutôt bonnes et durant lesquelles j’ai pu mettre un peu d’argent de côté mais jamais je n’aurais pu être auto-entrepreneur dès la première année! En Espagne, c’est 250 euros de cotisations (minimum) par mois. Si à cela on ajoute les mois d’été où il y a peu de travail, les vacances et l’impossibilité de faire des prévisions à long-terme, on comprend vite que pour une personne qui débute dans la profession, c’est mission impossible! De plus, il ne faut pas oublier que la grande majorité des entreprises préfèrent souvent travailler avec des écoles de langues et qu’il n’est pas si facile de se faire une clientèle.

  • Sabine

    Bonjour,
    Je suis étudiante en 2ème année de LEA à l’université Stendhal de Grenoble. Dans le cadre du projet PRO-FOR, nous devons interviewer un professionnel, et notre groupe a décidé de travailler sur les professeur FLE. Y aurait-il ici un professeur FLE qui accepterait de nous accorder un peu de son temps par mail, skype ou autre pour répondre à nos question?
    Cordialement.

  • Bert71

    Bonjour Sabine,
    je suis partant pour ton projet. Peux-tu me laisser un mail de contact?

    Cordialement.

  • Pour plus d’information, vous pouvez consulter le site: http://www.wix.com/atsustezo/francophonie-au-ghana

    Francophonie au Ghana propose des stages de formation pour les Etudiants de FLE/FLS.
    Ce programme intègre les réflexions pédagogiques menées depuis plusieurs années en interne au sein de l’Institut Marie Reine de la Paix par l’équipe pédagogique en étroite collaboration avec le département de Sociolinguistique et de didactique des langues de l’Université de Cape Coast

  • shaymma

    bonjour,
    je suis à la recherche d’un professeur de FLE en Italie qui pourrait répondre à quelques questions pour m’aider à réaliser mon mémoire.
    Contactez moi 🙂
    Merci d’avance.

  • Je suis d’accord avec Santini!

    Ici au Canada ces auto-entrepreneurs sont appelés « consultants » et c’est aussi un statut obligatoire pour plusieurs entreprises. C’est à mon avis un moyen d’exploiter le prof de FLE (au Canada, FLS, Français langue seconde). L’école ne joue plus que le rôle d’agent qui trouve et négocie des contrats chers payés par les étudiants. Cependant, le salaire n’est guère plus que celui d’un employé au salaire minimum, les charges de l’employeur et avantages sociaux en moins. Préparation, correction, tâches administratives ne sont pas payées. L’employé doit en plus payer l’impôt en fin d’année. Quand il est malade, il ne gagne pas de salaire. Les déplacements ne sont pas couverts non plus ce qui rend impossible un vrai salaire à temps plein. En conséquence, ceux qui occupent ces emplois ne sont pas, pour la plupart, de « vrais » profs formés mais de simples locuteurs de français ayant désespérément besoin d’un peu d’argent.

    Si on a une maîtrise FLE ou l’équivalent, le statut d’auto-entrepreneur peut être intéressant quand on a une âme d’entrepreneur. On monte ses propres cours privés sans passer par une école, et c’est mieux si on peut monter de petits groupes. Mais pour ça il faut l’espace, ce qui n’est pas toujours évident non plus. À mon avis l’éclosion des auto-entrepreneurs et des consultants est symptomatique de la dégradation du statut de prof de langues, et une moquerie des études et diplômes FLE.

  • Et je suis d’Accord avec Jul aussi!

  • Pingback: Compétences FLE: Pour réussir, devenez un couteau suisse !()

  • Pingback: Le kit de survie de l'enseignant indépendant !()

  • Solène

    Bonjour à tous,

    Je suis en train de me poser la question de me mettre à mon compte…
    Tous vos commentaires sont intéressants mais j’ai du mal à cerner les différences entre le statut d’auto-entrepreneur et celui d’Entreprise Individuelle.
    Pouvez-vous m’éclairer sur la question ou me dire où, sur internet, je peux me renseigner…?
    Je suis mère de famille et je pense que me mettre à mon compte me permettrait de donner des cours par-ci par-la en maitrisant mon emploi du temps.
    Merci d’avance,

  • Bonjour à tous,

    Vos commentaires sont très intéressants et c’est une discussion passionnante.
    Je me permets d’élargir un peu le débat pour demander aux auto entrepreneurs quelle importance ils attachent aux collègues et à l’esprit d’équipe. J’ai l’impression qu’il est plus facile d’être auto entrepreneur si on ne voit pas les autres profs comme des concurrents mais plutôt comme des partenaires. Benoit pourrait peut-être nous indiquer comment il a choisi ses coéquipiers et pourquoi il a voulu créer un collectif au lieu de travailler seul façon « Mercenaire ».
    Bonne continuation à tous!

  • Merci Benoit pour ta réponse. Pour ma part, même si je n’ai jamais été auto-entrepeneur officiellement, je me suis retrouvé dans la situation de multiplier les différents employeurs en même temps mais j’avais quand même des collègues avec qui partager et échanger. Ces contacts avec des collègues ont été très riches et m’ont permis de continuer à me former et d’améliorer mes cours et mes pratiques.
    A mon avis, la constitution d’un collectif ou un regroupement de profs est assez avantageux: échange, agrandissement du réseau, multiplication des compétences etc. Tout cela aide à proposer une plus grande diversité d’activités: cours spécialisés, formations de formateurs, atelier…
    Si je devenais auto-entrepreneur, c’est sûrement une piste que je creuserai.

  • Domergue

    Je suis d’accord avec tout ce qu’a écrit Marie. Je voudrais rajouter que le statut d’auto entrepreneur arrange avant tout l’état qui a trouvé un bon moyen pour combattre le travail dissimulé.
    D’un autre coté il n’y a pas trop le choix, maintenant les écoles préfèrent faire une facture sans avoir à remplir toutes les démarches administratives des déclarations.
    Le statut d’auto entrepreneur est un pas certes en avant, mais aussi trois pas en arrière pour les acquis sociaux. Vous êtes malade, vous n’avez plus de travail il ne vous reste plus rien. Il faut avoir un conjoint pour ‘assurer la permanence’!!!!
    Quand j’étais à l’éducation nationale je recevais 20 euros de l’heure, maintenant je donne des cours sur Skype pour des écoles russes et je suis payée 13 dollars les 45 minutes, et quand j’ai payé mes frais paypal et mes frais de déclarations, avant l’impôt il me reste 8 dollars de l’heure. Je vous laisse deviner combien cela fait en euros!!!!! Mais j’aime ce travail au niveau international, j’ai des élèves motivées et mon mari assure la permanence! Je suis d’accord avec Marie les profs fle ont un statut qui se dégrade et là je me répète!!!

  • sabouret

    Bonjour à tous,
    Je lis tous ces commentaires très intéressants!
    Je suis actuellement Professeur des Ecoles… avec une expérience de 14 années… bilingue (Anglais).
    Je suis habilitée à l’enseignement de l’Anglais à l’école élémentaire… comme beaucoup presque automatiquement aujourd’hui…! Et je suis en contact avec de nombreux enfants non francophones.
    J’ai aussi deux autres formations et expériences complémentaires et antérieures d’Historienne de l’Art et de Journaliste .
    Je souhaiterais éventuellement suivre une formation de FLE.
    Pouvez-vous me recommander une formation qui soit la plus adaptée, intéressante…? CNED?…
    Merci à vous!

  • Le Cam

    Bonjour Sabouret,
    Tu peux éventuellement suivre une formation FLE à la sorbonne-nouvelle, Paris 3. Si tu as déjà une licence, tu peux faire une année de DU ECDF (Diplôme Universitaire enseignement complémentaire du français), qui te donnera l’équivalent d’une option FLE en licence, puis un master 1 / 2, toujours à Paris 3. Le bon côté, c’est que ces formations sont accessibles à distance, par internet : tous les cours sont dispos par internet. N’hésite pas si tu as d’autres questions !

  • Marishe

    Bonjour le Cam, je suis très interessée en suivre quelque formation comme celle-ci que vous venez de partager.Pourriez vous me renseigner de façon plus precise? Je vous serais très reconnaissante.Merci.

  • chris

    @jul
    « Beaucoup de soit-disant indépendants (…) Ils sont parfois employés à temps plein par un seul organisme, mais sans en être salariés, c’est à dire que l’entreprise ne les considère pas comme faisant partie de l’institution… »

    Faux, car le statut d’auto-entrepreneur ne permet pas un seul et unique client. Vous devez, quand vous êtes auto-entrepreneur, avoir plus d’un client car si vous n’en avez qu’un, cela ressemble à du salariat déguisé, ce qui est donc réprimé par la loi, pour les deux parties contractantes. Ainsi, l’école, comme vous, s’exposerait à de graves problèmes. Je ne pense pas que des écoles prennent le risque de fermer, simplement parce qu’elle ont envie d’avoir un employé à disposition comme un salarié mais coûtant moins cher car indépendant.

  • Flora

    Bonjour,

    je vais bientôt travailler pour une société qui offre des services de formation dont justement des cours de FLE aux entreprises (je vous écris de Nouvelle Calédonie où nous avons pas mal de travailleurs provenant d’Australie, Nouvelle Zélande et un peu tout le Pacifique Sud). Je viens de me lancer sur le marché comme formatrice indépendante et cette entreprise me demande quels sont mes tarifs. Or, je suis un peu perdue ! On m’a parlé de 8000 cfp/horaires (68€), mais je ne sais pas trop à quoi cela correspond… que proposer comme tarif pour un service intra-entreprise à un groupe d’environ 8 apprenants ? Et pour un service intra-entreprises ?

  • Corentin Nomino Edu

    test

  • Yuliya Skarloupina

    Merci beaucoup pour le sujet très intéressant.

  • Bonjour, Je suis prof de Fle à mon compte depuis plusieurs années et examinatrice officielle des Delf. Je viens de publier une page web de mes cours (je suis bilingue français / espagnol) et j’enseigne surtout le français en cours présentiels en Espagne.

    http://pascaleaubin.wix.com/pascale-aubin

    Mon projet est de rentrer en France, dans le Nord-Pas-de-Calais (Béthune) dans deux ans et demi. Ici, je ne me plains pas : les cours marchent très bien car j’ai acquis une bonne notoriété mais j’avoue que la période estivale est stressante (je dois compter trois mois sans élèves et avec les mêmes frais; donc, invivable! ); je ne peux compter que sur moi-même et je voudrais rentrer en France; et voilà le problème : comment préparer mon retour ? Je pense que cela passe obligatoirement par privilégier les cours on line. Je sais que c’est mon futur surtout quand l’âge est un handicap à l’heure de trouver une école de langues qui veuille bien d’un prof de plus de 50 ans. Mais l’expérience acquise par des années de travail, de remise en question à chaque fois qu’un nouvel objectif se présente, l’acquisition des nouvelles technologies et surtout, mon esprit battant me donnent de l’espoir.

    Quand on aime son travail comme je l’aime, je pense que tout est possible ! Reste à savoir si le marché est assez grand pour permettre le développement de son projet de vie !

  • Nathalie Kerjean Ridard

    En fait, je suis pas du tout prof, mais je suis bonne en français : l’idée de faire recherches émane du fait que je vais faire réviser un ami en vue concours (dictée, règles de grammaire, plan dissertation …) ; cependant, juste aider, collégiens ou lycéens ?

  • Louis Miguel

    Bonjour. Je suis auto-entrepreneur formateur en FLE en France et je dois bientôt fournir un cours à un employé d’une société de bâtiment en indépendant (sans passer par un organisme de formation ou une école de langues). Quel type de contrat dois-je proposer à cette entreprise? Merci d’avance.

  • Paulina K Bernard

    Je
    suis Paulina Bernard du Texas, quand j’ai finalement trouvé des
    témoignages sur ce lanceur de sorts nommé Dr Tugala, comment il a aidé
    beaucoup de gens à obtenir leurs amants et les maisons brisées en
    arrière, je l’ai contacté par son adresse e-mail
    acubespiritualhome@live.com parce que j’étais absolument désespéré Pour récupérer mon mari. La vie sans mon mari a été un vrai désastre pour moi et mes deux enfants. Je voulais un changement radical et je pensais que la magie pourrait être la solution. Après avoir discuté de la résolution avec le Dr Tugala, il m’a donné l’espoir qu’il restaurera mon mariage. Je suis sûr que cela va réellement faire mon mari pour rentrer chez lui et il l’a fait! C’est fantastique ce que ce grand lanceur de sorts a fait pour moi, leur aide est inestimable! Je
    ne sais pas ce que j’aurais fait sans le Dr Tugala, le Dr Tugala Son
    travail si bien qu’il est organisé et très fonctionnel, je pense qu’il
    est le meilleur lanceur de sorts, je peux compter quand il s’agit de
    tout Type de sortilège, j’ai été Stupéfait
    que ses sorts aient fonctionné, si vous avez besoin d’aide,
    contactez-le par son courrier électronique: acubespiritualhome@live.com,
    ou contactez-le par l’intermédiaire de son adresse de site Web:
    https://acubespiritualhome.wix.com/dr-tugala#!our-services- -tratments / c1182 et je vous assure que les choses vont autour de vous ….

    Le Dr Tugala est également spécialisé dans ce type de sortilège après le sortilège

    Spell pour récupérer votre retour
    Sort Pour rendre votre ex vous pardonner et vous donner de retour
    Sort à ramener amant
    Épeler pour vous amener quelqu’un
    Sort pour attirer une personne spécifique
    Spell pour regagner votre intérêt amoureux
    Fraises au chocolat Vénus
    Sort pour rassembler les amoureux
    Liens
    Sort pour casser un couple
    Liens
    Spell pour regagner votre intérêt amoureux
    Sort pour garder votre amant fidèle
    Sort pour vous faire penser à vous-même
    Épeler pour voir si quelqu’un vous aime

    DÉTAILS DE CONTACT BELLOW
    COURRIEL: acubespiritualhome@live.com
    Téléphone: +2348111959371
    Numéro de téléphone +2348111959371

  • melissa graham

    Méfiez-vous des lanceurs de sorts en ligne ou pour réparer votre mariage brisé, problème de couple, après une séparation en divorce, j’ai récemment été arnaqué par deux d’entre eux, jusqu’à ce qu’un jour fidèle je rencontre un homme appelé Dr Ilekhojie qui m’aide à ramener mon ex-mari après nous. sont séparés depuis 3 ans, je ne paye que pour les objets nécessaires au sort et il jette le sort dans les 48 heures suivant mon ex-mari m’a appelé et me prie de lui pardonner pour tout et nous sommes de nouveau réunis. Si vous avez besoin d’un sort d’amour rapide et réel ou si vous avez des problèmes de grossesse, le Dr Ilekhojie est la solution, il vous aidera de la manière dont il m’aide. S’il vous plaît, si un corps a besoin. AMOUR SPELL, LOTTERY SPELL, SPORT DE GROSSESSE, SPORTS DE DIVORCE, ARRÊTER LE TRIBUNAL ET GAGNER TOUT PROBLÈME DE COUR, UN SORT DE MORT, SPELL D’ENTREPRISE ET BEAUCOUP D’AUTRES. Envoyez-lui un message maintenant pour votre propre aide par e-mail: gethelp05@gmail.com et ajoutez-le sur la ligne WhatsApp ou appelez le: +2348147400259

  • Danièle Heinen

    L’intérêt de publier cet article avec des commenaires qui datent de 4 à 8 ans ???? Sans compter que le statut d’auto-entrepreneur en France n’a cessé de changer et ce nom n’existe d’ailleurs plus actuellement.

  • Victoria desmond

    je n’aurais jamais pensé que mon mari pourrait me quitter à cause d’une autre femme jusqu’à ce qu’il l’ait fait. Dix années de mariage heureux finissent bien, c’est l’une des pires choses qui puisse arriver à une femme amoureuse de la vie de famille, un jour j’ai décidé de chercher de l’aide en ligne jusqu’à ce que je trouve une histoire semblable à la mienne, comment une personne l’a aidée à réunir sa famille ensemble à nouveau. Je décide de l’essayer. Elle m’aide à découvrir pourquoi mon mari est depuis longtemps un mari aimant, comme il le faisait auparavant. à sa famille, cela se passe maintenant dans les jours de mariage, voici son contact si vous avez besoin d’aide dans votre vie conjugale,
    jajalovetemple@gmail.com

Restez en contact avec nous

Soyez notifiés de l'activité du Café du FLE lors:

 

- D'évènements

- D'articles publiés

- De nouveautés liées au FLE

 

  • Des articles sélectionnés
  • Gestion de centre et pédagogie
  • Bonne humeur !

Recevez gratuitement la lettre du FLE