Exploitation de supports vidéo en classe de FLE

Outils et activités pour utiliser le support vidéo en classe de FLE.
Entretien avec Alexandra Potigny, formatrice de formateurs.

exploitation-de-supports-video-en-classe-de-fle

Bonjour Alexandra, pourriez-vous vous présenter ?

Je suis professeure de français langue étrangère à l’Alliance française de Bordeaux depuis bientôt 14 ans.

J’assure des cours de français général et de spécialité, comme le français de la diplomatie. J’interviens également à l’occasion des stages de formation de formateurs que nous proposons en été, notamment sur le module vidéo.

J’ai aussi enseigné le chinois pendant six ans au sein de différentes structures (Collège, lycée, formation continue, école de langue).

Quelles compétences peut-on développer grâce au support vidéo ?

La vidéo est un support privilégié pour développer la compréhension orale. Elle contient en effet nombre d’éléments extralinguistiques qui permettent d’appréhender le contenu audio. les images, par exemple, donnent des informations sur le lieu, le temps et l’espace qui encadrent le contexte de communication. Les expressions des visages, les gestes, les postures, les attitudes des protagonistes sont autant d’indices porteurs de sens. Ces éléments invitent les apprenants à formuler des hypothèses, à développer des stratégies de compréhension (ce que je vois m’aide à comprendre ce que j’entends) et à saisir nombre d’implicites culturels. A l’enseignant de guider les apprenants dans ce jeu de piste qui les impliquent et les rend acteurs de leur compréhension.

La vidéo permet également le développement de la compétence interculturelle. C’est en effet un support riche en informations socioculturelles (gestes, panneaux/affiches/enseignes, vêtements/uniformes, mobilier urbain, architecture…). Ces informations peuvent inciter les apprenants à comparer ces images, ces repères culturels avec leurs propres cadres de vie.

A partir de la vidéo on peut aussi envisager de travailler d’autres compétences. La production et l’interaction orale ou encore la production écrite sont intéressantes à travailler avec la vidéo. Elle pourra en effet jouer le rôle de document déclencheur, voire de matrice de production : un documentaire ou un reportage présentant un sujet polémique incitera les apprenants à exprimer leur opinion lors d’une production orale ou écrite argumentée ; un micro-trottoir pourra donner lieu à la réalisation d’un même type de production dont on reprendra les étapes et les formulations.

Il peut enfin être intéressant de considérer la vidéo comme un outil de remédiation. Elle développe chez l’apprenant sa compétence d’autoévaluation. L’enseignant peut en effet filmer les apprenants lors d’une production ou interaction orale puis les inviter à l’autocorrection lors du visionnage.

Quels outils recommandez-vous ?

Pour la conception, en dehors des traditionnels WindowsLive Movie Maker ou iMovie, les outils à disposition sur le web sont légion aujourd’hui. Que ce soit des versions gratuites pour la captation d’images, le montage vidéo ou l’insertion de sous-titres. Le réseau Canopé en dresse une liste étoffée dans un tutoriel pour réaliser des capsules vidéos.

On peut aussi citer Powtoon, un logiciel de création amusant pour des vidéos de type dessin animé, Wideo,  Moovly, GoAnimate ou encore Lightworks, pour les utilisateurs « avertis ».

Youtube est utile pour les montages vidéo en ligne, l’insertion des sous-titres et la publication.

montage-video-fle

 

Auriez-vous trois exemples d’activités à suggérer ?

La vidéo comme document déclencheur.

Pour lancer une activité et sensibiliser les apprenants au thème qui sera abordé lors d’une séquence pédagogique, la vidéo s’avère un support très intéressant. L’enseignant prendra soin de sélectionner des documents vidéo courts, des courts-métrages ou des publicités. De préférence sans dialogues ou avec des dialogues très simples, et dont les images, les sons, la musique suffisamment porteurs de sens permettront de mobiliser idées, vocabulaire, expressions et structures utiles pour l’objectif du jour.

De la vidéo à la production orale.

Pour aborder les critiques de film, on peut partir d’un micro-trottoir où un journaliste interroge des spectateurs à la sortie d’une salle de cinéma. Les structures et les expressions utilisées, analysées puis complétées lors d’une séquence pédagogique pourront être réemployées pour faire la critique des films qu’ils auront vus.

La vidéo au service de l’interculturel.

L’Alliance française de Bordeaux organise chaque année un concours « Un rite, une vidéo » à l’occasion de la Semaine du goût. Les apprenants sont invités à élaborer des vidéos présentant une coutume de leur pays en relation avec la cuisine et l’alimentation. Le site TV5monde propose des petites vidéos sur des rites de préparation de plats à l’occasion de réunions familiales ou festives dans différents pays. Ces vidéos sont un bon outil de départ pour lancer le projet par des discussions autour des rites présentés et peuvent jouer le rôle de modèle ou d’inspiration pour la tâche finale.

Comment peut-on en savoir plus sur l’Alliance française de Bordeaux ?

Le site de l’Alliance

La chaîne Youtube de l’Alliance

Notre page facebook

La lettre d’information

Restez en contact avec nous

Soyez notifiés de l'activité du Café du FLE lors:

 

- D'évènements

- D'articles publiés

- De nouveautés liées au FLE

 

  • Des articles sélectionnés
  • Gestion de centre et pédagogie
  • Bonne humeur !

Recevez gratuitement la lettre du FLE